Ecole et Cinéma

Dispositif Ecole et Cinéma - Année scolaire 2016/2017

Présentationdu dispositif :


Un parcours pédagogique et artistique qui ouvre les portes du cinéma aux jeunes enfants scolarisés
Le dispositif national École et cinéma a pour but de former l’enfant spectateur par la découverte active de l’art cinématographique.
Celui-ci fait découvrir en salle de cinéma des films de qualité à de jeunes spectateurs et à leurs enseignants, de la grande section maternelle à la fin du cycle élémentaire.
Il permet de lier le cinémaà l’école avec deux objectifs :
• inciter les enfants à prendre le chemin de la salle de cinéma et s’approprier ce lieu de pratique culturelle, de partage, de lien social…
• initier une réelle approche du cinéma en tant qu’art à découvrir et à aimer…

Une mise en oeuvre nationale avec…

•Le ministère de la Culture et de la Communication
Le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) a fait de l’initiation et de la sensibilisation du jeune public au cinéma et à l’audiovisuel l’un des axes prioritaires de sa politique d’intervention culturelle et territoriale. Cette priorité s’est traduite par la mise en oeuvre de plusieurs dispositifs scolaires pour le jeune public (École et cinéma, Collège au cinéma, Lycéens au cinéma) et par un travail hors-temps scolaire important (Passeurs d’Images et le travail de l’AFCAE jeune public).
•Le ministère de l’Éducation Nationale
La Direction générale de l’enseignement scolaire (Dgesco) s’est associée dès l’origine à ce projet et le CANOPÉ finance en partie l’édition.
•L’association Les enfants de cinéma
Les ministères lui ont confié la mise en oeuvre et le développement du dispositif École et cinéma. Elle assure ainsi sa programmation, le calendrier de circulation des copies, la conception et l’édition des documents accompagnant les films, les relations avec les différents partenaires nationaux et départementaux, enfin, le suivi, l’évaluation et la coordination de l’opération.

Une mise en oeuvre départementale avec…

•La Direction régionale des affaires culturelles (DRAC)
Le conseiller cinéma et audiovisuel est l’interlocuteur privilégié des Enfants de cinéma pour la mise en place, le déroulement et les financements d’École et cinéma. Il est également l’interlocuteur privilégié des coordinateurs Cinéma et Éducation nationale. La DRAC soutient le dispositif, aide à son développement et participe également à la mise en place d’actions de formation.
•Le coordinateur Cinéma
Responsable d’une salle de cinéma ou d’une association, le coordinateur Cinéma assure la mise en oeuvre du dispositif sur son département. Il met en relation les salles avec les écoles concernées, fait circuler les copies et les documents d’accompagnement, favorise le développement de projets avec les enseignants, trouve les moyens financiers com- plémentaires...
Avec ses partenaires locaux, il élabore la programmation départementale à partir du catalogue École et cinéma.
•Le coordinateur Éducation nationale
L’Inspection académique missionne pour le nombre d’heures nécessaires, une personne de ses services, Inspecteur, conseiller pédagogique ou professeur détaché, pour être l’interlocuteur Éducation nationale privilégié auprès des instances nationales, régionales ou locales engagées dans l’opération. Il travaille en étroite collaboration avec le coordinateur Cinéma.
Il suscite les projets des enseignants, définit les modalités d’inscription des classes et met en oeuvre les actions de formation nécessaires dans le cadre du plan de formation continue (PDF). Il accompagne le travail d’évaluation du dispositif.
•Les salles de cinémaassociées
Elles développent un travail de proximité avec les écoles et mettent en oeuvre une politique d’animation culturelle. Elles accueillent les enfants dans les meilleures conditions, souvent grâce à l’implication des animateurs jeune public.

Coordinationsur le départementde l’Hérault :

Pour le Ministère de l’Education Nationale/ DSDEN 34 :
Centre de Ressources Education à la Culture Numérique, 215 Bd Pedro de Luna 34070 Montpellier.
Tel : 04 67 64 06 61
Responsable : Gilles Muller
Mel : gilles.muller@ac-montpellier.fr

Pour le Ministère de laCulture et de la Communication :
Association les Chiens Andalous, cinéma Diagonal Rue de Verdun 34000 Montpellier
Tel : 04 67 58 58 10
Responsable : Laura Mollon
Mel : l.mollon@cinediagonal.com

La programmation :
Animation ecole et cinéma 2016/2017

Petites Z'escapades

Animation, France, à partir de 4 ans, de la MS au CP. Durée du programme : 32 min.

Série de 6 courts métrages d’animation qui rendent compte de la diversité de la création française (et du studio Folimage en particulier) dans ce domaine.


À partir de sept ans, du CE1 au CM2.
Version originale sous-titrée, 62 minutes.

Réalisation et scénario : Gaston Kaboré
Image : Jean-Noël Farragut
Musique : René B. Guirma, Wally Badarou
Production : BBC-TVE Londres
Interprétation : Yacouba Kaboré (Rabi), Tinfissi Yerbanga (Pugsa), Joséphine Kaboré (Tusma), Joseph Nikiema (le père), Colette Kaboré (la mère).
Distribution : Les Films du Paradoxe
Rabi, dix ans, vit avec sa famille dans un village de pleine brousse. Il partage les jeux et les obligations des garçons burkina-bé de son âge. Deux rencontres, avec un homme et avec un animal, vont changer la vie de l'enfant : un jour, son père lui demande d'aider Pugsa, vieux sage à la santé fragile qui va initier le garçon au respect de la vie et de la nature... Rabi joue le messager entre le vieil homme et son ancienne amoureuse, la vieille Tusma… Et puis, son père lui apporte une tortue… mais Rabi ne se préoccupant plus que d'elle, il remporte l'animal dans la brousse. Plein de chagrin, l'enfant part avec Pugsa et trouve une tortue géante… Il la ramène à nouveau, lui construit un enclos… C'est cette tortue-là, à laquelle Rabi s'identifie dans un rêve, qui va engager chez l'enfant une réflexion, une prise de conscience, sur la liberté, le respect des autres et de soi-même…

 

Ernest et Célestine.

à partir de 5 ans, de la GS au CM2,
2012 France, Belgique, Luxembourg, 76 minutes, dessin animé, couleur.

Réalisateurs : Benjamin Renner,Vincent Patar et Stéphane Aubier.

Producteurs : Didier Brunner, Philippe Kauffmann,Vincent Tavier, Stéphan Roelants et Henri Magalon

Scénario et dialogues : Daniel Pennac
D’après les albums de Gabrielle Vincent Ernest et Cé́lestine publiés par les éditions Casterman

Célestine, une petite souris orpheline, a grandi dans le monde souterrain des rongeurs. Comme beaucoup de ses semblables, elle est destinée à devenir dentiste. Mais Célestine préfère dessiner. Elle est aussi la seule à ne pas avoir peur du grand méchant ours. Il faut dire que les ours et les souris se détestent. Les souris vivent en bas et les ours en haut, c'est comme ça dans ce monde là. Mais un jour, Célestine tombe dans une poubelle et manque de se faire dévorer par un ours mal léché, un peu fauché, un peu musicien mais surtout très affamé nommé Ernest. Elle ne se laisse pas faire et peu à peu une amitié se noue en eux que rien ni personne ne pourra empêcher.

 

Le tableau

Jean-François Laguionie, France, 2011.
76 minutes, couleur.
Réalisation, dialogues, story-board, graphisme : Jean-François Laguionie
Scénario original, dialogues : Anik Le Ray
Graphisme : Jean Palenstijn, Rémi Chayé, Julien Bisaro
Musique : Pascal Le Pennec

Nous sommes invités, dès le générique, à pénétrer dans un tableau. Une jeune fille, Lola, nous accueille et nous présente les personnages de la peinture. Répartis en trois groupes (les Toupins, les Pafinis et les Reufs), ils se partagent un paysage fantastique constitué d’un château, d’un jardin, d’un lac et d’une forêt.
L’harmonie ne règne pas dans le tableau, si les personnages sont tous issus de la même main, ils sont à des stades de finition différents : les Toupins, finis, s’estiment supérieurs et se sont autoproclamés maîtres du tableau au détriment des deux autres groupes. Cette oligarchie contrarie les amours de Ramo, un jeune Toupin, et Claire, une Pafinie. Elle est aussi à l’origine d’actes de violence envers les Reufs.

The Kid

Charles Chaplin
États-Unis, 1921.
Version muette avec accompagnementmusical.
51 minutes, n & b.
Producteur : Charles Chaplin.
Production : Charles Chaplin, First national.
Scénario : Charles Chaplin.
Photo : Roland Toteroth.
Décorateur : Charles D. Hall.
Montage : Charles Chaplin.
Musique : Charles Chaplin, arrangements musicaux d’Eric James et direction orchestrale d’Eric Rogers
.

Au sortir de l’hôpital, seule et éplorée, une mère abandonne son bébé dans une limousine. La voiture est volée, le nourrisson à nouveau abandonné près d’un tas d’ordures. Charlot qui le découvre se voit contraint de le recueillir : un policier le surveille ! En parallèle, la mère, prise de regrets, ne retrouve plus son fils. Aussitôt la décision d’adoption prise, Charlot se révèle un père aimant, attentionné et compétent.
Cinq ans plus tard, même s’il entraîne le gamin dans un petit trafic (l’enfant casse des vitres, il les répare), Charlot l’élève selon certains principes : propreté, prières, savoir sur la bagarre, etc. Entre-temps, la mère est devenue une vedette célèbre qui apaise ses remords en faisant la charité dans la cour de l’immeuble où habitent père et fils adoptif. Elle croise ainsi cet enfant dont elle ignore qu’il est le sien. Un médecin appelé au chevet de John découvre qu’il n’est pas le fils biologique de Charlot. Le directeur de l’orphelinat récupère donc le gamin mais Charlot arrive à le délivrer…

Le voleur de bicyclette.

Vittorio De Sica, Italie, 1948, 85 minutes, noir et blanc.

Titre original : Ladri di biciclette (voleurs de bicyclettes)

Réalisateur : Vittorio De Sica.
Scénario : Vittorio De Sica, Cesare Zavattini, Suso CecchiD’Amico, d’après une idée de Cesare Zavattini, tirée du roman de Luigi Bartolini.
Image : Carlo Montuori. Musique : Alessandro Cicognini. Décors : Antonio Traverso. Montage : Eraldo da Roma. Production : De Sica.
Interprétation : Lamberto Maggiorani (Antonio Ricci), Enzo Staiola (Bruno), Lianella Carell (Maria), Elena Altieri (La Santona), Gino Saltamerenda (Bairocco), Vittorio Antonucci (le jeune voleur).

Antonio Ricci est au chômage depuis deux ans, quand on lui propose une place de colleur d’affiches. Mais il faut une bicyclette. Maria, sa femme, décide de porter tous leurs draps au Mont-de-Piété, afin de récupérer la bicyclette que Ricci avait déposée en gage. Le jeune couple imagine
alors les délices d’une vie nouvelle et Maria remercie une voyante, la Santona, pour ses prédictions.
Mais dès son premier jour de travail, Ricci se fait voler sa bicyclette. Il dépose une plainte inutile à la police, puis décide, avec l’aide de son petit garçon, Bruno, de rechercher lui-même la bicyclette sur les marchés. Peine perdue. Ricci reconnaît son jeune voleur qui commerce avec un vieil homme. Le voleur s’enfuit et le vieux – qu’ils poursuivent jusque dans une soupe populaire – leur échappe également. Agacé par les remarques désapprobatrices de son fils, Ricci lui donne une gifle. Humilié, le petit garçon se sépare de son père qui s’éloigne et blémit quand il entend crier qu’un enfant s’est noyé. Ce n’était pas Bruno. Ricci retrouve son fils avec bonheur et l’emmène dîner dans un bon restaurant. Bruno, ravi, encourage Ricci à persévérer dans sa recherche….

 

 

 

Dossiers Archives années antérieures

Titre du film documents proposés
Programmation 2012-2013  

Regards libres (5 courts-métrages à l'épreuve du réél)

fiche

Les aventures du prince Ahmed

fiche

CHANG

fiche

Jeune et innocent

fiche

Kirikou et la sorcière

fiche

Le cirque

fiche

Le petit fugitif

fiche

Programmation 2011-2012  
Jacquot de Nantes bande annonce
document d'accompagnement
Ponyo sur la falaise voir la bande annonce
Où est la maison de mon ami ? voir la bande annonce
document d'accompagnement
Petites Z'escapades document d'accompagnement
Les contes de la mère poule voir la bande annonce
document d'accompagnement
The navigator voir la bande annonce
document d'accompagnement
Jason et les Argonautes voir la bande annonce
document d'accompagnement
Document Animation 2010-2011 voir le document
Gosses de Tokyo voir un extrait
Azur et Asmar voir la bande annonce
Les contes chinois Les tétards à la recherche de leur maman
L'épouvantail
Les singes qui veulent attraper la lune
Robin des bois voir la bande annonce
Les demoiselles de Rochefort voir la bande annonce
Katia et le crocodile voir informations et photos
La Planète Sauvage voir un extrait

Pour les archives concernant les programmes de 2009/2010 et antérieurs, on consultera les documents complémentaires disponibles sur le site de la circonscription de Lodève http://etab.ac-montpellier.fr/IEN34-19/ENTCIRCO19/
- Cahier "Ecole et Cinéma" 2009 - 2010" : U - Princess Bride - Courts métrages - 1,2,3 Léon - Le mécano de la General - Le bonhomme de neige
- Archives 2006 - 2008 : Histoire sans fin - Les Aventures de Pinocchio - Petites Z'escapades - Katia et le crocodile - La belle et la bête - La petite vendeuse de soleil - Le cerf-volant du bout du monde - le roi et l'oiseau - Garri Bardine - Le voleur de Bagdad - Le magicien d'Oz - Le cirque - Les contes de la Mère Poule

 

Contact - Mentions légales